Menu

 Fécamp : musique et humour avec Eric et Valérie

Publié le 14/08/2015 á 23H01

Duo. Éric et Valérie se sont produits au Big Ben dans le cadre des Terrasses musicales organisées par le service animations de la ville.

 Une heure de bonne chanson offerte au public

 

On les avait entendus chanter l’an dernier accompagnés de leur orgue de barbarie. Ils avaient récolté un succès bien mérité.

À l’initiative du service des animations estivales de la Ville, ils étaient de retour vendredi 7 août, place Nicolas-Selle, devant la brasserie Le Big Ben, à la plus grande joie des clients et des passants. Il faut dire que Valérie à l’instrument et Éric au chant, ou vice versa, ont un talent fou pour dynamiser les foules avec le répertoire des grands artistes français, tels que Georges Brassens, Serge Gainsbourg ou encore Charles Trenet.

Le duo venu de Seine-et-Marne a une fois de plus conquis son public, allant au-devant de lui pour le faire participer et discutant avec les consommateurs entre deux titres. Tout cela avec un indéniable talent auquel se mêlent tendresse et humour.

(Source : http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/3817861/fecamp--musique-et-humour-avec-eric-et-valerie#.Vf1M9XKAjvl )

 

 

 Le 8 novembre 2012 :

Passage sur "On va tous y passer"  avec "Les bateleurs de la science" (à partir de la 22ème minute d'émission...)

www.franceinter.fr/emission-on-va-tous-y-passer-annie-duperey-et-daniel-raichvarg-musique-bantunani-the-rodeo-les-batel

 

 

 

Un marché aux fleurs musical le 8 mai 2010

 

Samedi 8 mai, la place Mermoz accueillera la 5e édition du marché aux fleurs et aux produits naturels.  Dès le matin, fleuristes, horticulteurs et pépiniéristes couvriront la place de fleurs multicolores : géraniums, rosiers, arbustes à feuillages décoratifs (camélias, buis, azalées), mais aussi plantes méditerranéennes (oliviers, orangers, citronniers) et fleurs exotiques que sauront apprécier les visiteurs amateurs de jardinage.

Le public se promènera dans des allées fleuries accompagné en chansons à l’orgue de barbarie par Éric et Valérie. Gourmandise des yeux, des oreilles, mais aussi du palais : le marché aux fleurs fait en effet aussi désormais la part belle aux saveurs. Entre punch à la banane, crêpes à la fleur d’oranger, brioches alsaciennes et gâteaux à la noix de coco, les petites faims seront aisément rassasiées ! De leur côté, les artisans en art floral proposeront des idées de cadeaux tout à fait bienvenues avant la fête des mères : lampes en bambou, porcelaine décorée, fleurs en tissu, bougies naturelles, bijoux en ambre, savons traditionnels, vases, art du jardin, poterie… Les plus petits seront aussi à la fête avec la découverte du manège de chevaux de bois ou encore l’atelier pédagogique de céréaline qui les invitera à moudre du blé et diverses céréales. Chaque enfant versera les grains de blé dans un moulin manuel à meule de pierre qu’il actionnera au moyen d’une petite manivelle, puis à l’aide d’un tamis, il enlèvera une partie du son pour obtenir une farine culinaire qu’il pourra emporter à la maison.

NUMÉRO 86 — AVRIL/MAI 2010 bois-colombes.com

 Festival de Confolens 2009

 

 

 

 Des chansons les plus festives à Jeanne Moreau, tout y passe. Au gré de ses errances en ville, le festivalier peut croiser le drôle de couple de chanteurs et son orgue de barbarie. Pleins d'énergie et d'enthousiasme, ils donnent vie aux terrasses des cafés, où plus d'un festivalier se surprend à fredonner ou à pousser la chansonnette.

"Sud Ouest" 14/08/2009.

 

 

 

Charente libre 14/08/2009

 

 «Tout le monde connaît ces chansons. Même les enfants. Et parfois même des étrangers. C'est drôle, on dirait que c'est une mémoire qui est imprégnée dans les gènes.» Entendre le public entonner les airs qu'ils interprètent est, pour Eric et Valérie, un vrai plaisir. Cela fait treize ans qu'ils parcourent à pied les rues des villes de France avec leur orgue de Barbarie. Beaucoup à Paris et en région parisienne. Et à Confolens cette année pour la première fois. Un hasard, jure Valérie qui vient très régulièrement et totalement incognito ici rendre visite à sa grand-mère, Mme Salzard. Tous deux comédiens musiciens se sont retrouvés autour de cette envie de partager différemment avec le public, et aussi «retrouver quelque chose de commun à tout le monde. Car on a tous une relation avec quelque chose de beaucoup plus populaire, qu'on oublie.» «Sur les ponts de Paris», «La Javanaise», «Les Filles des forges», «La Java des bombes atomiques» ou encore «Ta Katie t'a quitté» renaissent tous les jours dans les rues de Confolens.

"Charente libre"  14/08/2009.

festival-poitou-charentes.charentelibre.com/dossier-3-la-memoire-est-dans-l-orgue.html

contact : contact@ericetvalerie.fr